Nos astuces pour tailler un pommier à travers les saisons

Nos astuces pour tailler un pommier à travers les saisons

La taille du pommier est d'une importance capitale, car elle vise à accélérer la pousse et à optimiser le rendement. Quelles sont alors les astuces pour réussir la taille d'un pommier ?

Tailler les pommiers selon les saisons

La taille en automne
La taille d'entretien est préférable en automne. De plus, cette action assure la fructification du pommier, autrement celui-ci ne donne de fruits qu'une fois tous les deux ans. Les procédures de taille se résument à l'élimination des vieux fruits, notamment les fruits atteints de moniliose (maladie causée par le monilia occasionnant un pourrissement précoce). La taille de formation peut également s'effectuer durant cette période.

La taille en hiver
En outre, les processus de taille commencent par l'éclaircissement du fruitier. Ensuite, il convient d'éliminer les branches mortes et les branches qui s'entrecroisent. Les bois détériorés méritent également d'être supprimés. Puis, les branches qui poussent vers l'intérieur de l'arbre sont coupées afin d'écarter toute altération de la fructification. Aussi, il faut tailler au-dessus d'un bourgeon orienté vers l'extérieur pour éviter la pousse vers l'intérieur.

Pourquoi privilégier l'hiver pour la taille des pommiers ?

L'hiver, une saison propice à la taille
Les pommiers, au même titre que tous les arbres à pépins sont taillés en hivers. À l'inverse, les arbres à noyaux se taillent durant le printemps. Effectivement, l'hiver est la saison parfaite pour tailler les pommiers, car les rameaux sans feuilles n'exposent leurs bourgeons qu'à cette période. De plus, la sève circule doucement, aussi, les plaies de tailles cicatrisent plus rapidement. La taille en hiver diminue de surcroît les risques de maladie.

Les objectifs de la taille d'hiver
Par ailleurs, la taille d'hiver vise à augmenter l'aération du cœur de l'arbre afin de réduire le risque de maladies cryptogamiques. Raccourcies en hiver, les branches accélèrent la fructification. Plus les fruits se rapprochent des branches, plus ils obtiennent de la sève et plus ils grossissent. De plus, la fructification dépend de la longueur des branches. Pour finir, la taille en hiver favorise la fortification des branches.

Quels sont les différents types de taille d'un pommier ?

La taille classique
La taille classique s'opère dès l'apparition de plus de 4 branches et 4 bourgeons après les 5 premières années. Pour ce faire, il faut couper le tronc au-dessus de la quatrième branche. 4 ans plus tard, il faut réduire les nouveaux rameaux en coupant au-dessus d'un bourgeon tourné vers l'extérieur. Il convient d'enlever les fruits qui refusent de se développer durant la première année. En outre, la surabondance de fruits dans un même arbre altère leur qualité.

La taille en cordon
Le cordon horizontal simple établit les limites du jardin. Cette opération assure la fructification à partir de la troisième année. Pour ce faire, il faut couder un scion à angle droit entre 40 et 80 cm de hauteur en palissant sur un fil de fer horizontal. Par ailleurs, le cordon oblique économise plus d'espace en cultivant les pommiers à 45 degrés. En outre, la taille en cordon facilite la fructification et améliore la qualité des fruits.